Le thermalisme est l’utilisation thérapeutique des eaux de sources. Chaque station thermale possède des indications thérapeutiques propres, fondées sur les propriétés médicinales de ses eaux.
Il permet de soigner les affections psychosomatiques, d’apaiser les douleurs, de réduire les impotences, de fortifier les défenses anti-infectieuses de la plupart des états pathologiques chroniques
(rhumatismes, allergies, migraines, dermatoses, infections urinaires, de la gorge, du nez ou des sinus, insomnie).

Il est également préconisé en phlébologie, gynécologie, neurologie, dans les cas de maladies cardio-artérielles et de l’appareil digestif, en cas de troubles de développement chez l’enfant.

LES SOINS PRODIGUÉS PRENNENT DES FORMES DIFFÉRENTES : cure de boisson, bains, douches (pénétrante, au jet, sous immersion en piscine), applications d’eau thermale, vapeurs d’eau minérale, gaz thermaux, aérosol sonique, radio-vaporium, applications de bues thermales (cataplasme, bain local, bain en apesanteur), actes de kinésithérapie.
Les stations offrent actuellement le choix entre plusieurs modalités de cure.
• La cure classique dure trois semaines complètes avec 18 jours de traitement effectif adapté à chaque indication. Réalisée sur prescription médicale, elle est prise en charge par la Sécurité Sociale et les mutuelles.
• La mini-cure dure de 6 à 12 jours.
Conseillée pour des états pathologiques chroniques, une à deux fois par an, cette cure est recommandée en entretien. Elle n’est pas toujours remboursée par les organismes sociaux. Son déroulement est comparable aux cures classiques.
• La cure libre, de « soins à la carte », peut durer de 5 à 8 jours. Elle s’effectue dans un but précis et fait appel à des soins thermaux spécifiques. La plupart des stations proposent des « forfaits » aux noms évocateurs des bienfaits attendus.

CONTRE-INDICATIONS
Le patient doit être autonome et en mesure de pouvoir voyager et passer trois semaines hors de son milieu habituel. Pour ces raisons, il faut écarter des cures thermales les patients présentant un état général très déficient, une déficience organique grave, une maladie mentale grave.

BON À SAVOIR
Les cures thermales peuvent être prescrites par un médecin généraliste ou un spécialiste. La prescription et le protocole des soins, eux relèvent d’un médecin thermal de la station concernée.
Une seule cure par an de 18 jours de soins (4 soins par jour pour une indication) est remboursée par l’assurance-maladie, soit 65 % des frais liés au forfait thermal, qui s’élève à 600 € environ, les 35 % restant pouvant être pris en charge par une mutuelle.
Les frais incluant l’hébergement, le transport, la nourriture…vont de 1 000 à 1 500 €. La Sécurité Sociale ne participe pas à ces dépenses, sauf si les revenus annuels de l’assuré sont inférieurs à 14 664,38 €

Données personnelles I Mentions légales I  ©2021 CMCAS Nord-Pas de Calais

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?